Contre la tempête du progrès pour une insurrection pacifique

Ça se passe aujourd'hui

Le 15 octobre 2018

Histoire 11 novembre 2008

11 novembre 1918

L’armistice de 1918, signé le 11 novembre à 5 h 15 marque la fin de la Première Guerre mondiale (1914-1918) et la capitulation de l’Allemagne.

Le 11 Novembre est une des grandes dates de la vie commémorative
française. Jour de mémoire, c’est aussi la mémoire d’un jour, celui de
l’Armistice de 1918.

11 novembre 1918 : la fin des combats

Le 11 novembre 1918, à cinq heures, l’Armistice est signé à Rethondes,
en forêt de Compiègne. Il met fin aux hostilités de la Première Guerre
mondiale sur le front occidental. Entrant en vigueur à onze heures, il est
valable pour 36 jours et peut être prorogé.

Au front alternent des scènes d’émotion, de joie et de fraternisation à 
l’annonce du cessez-le-feu. La liesse déferle sur la France, tandis que
retentissent les coups de canon que Clemenceau a ordonné de tirer.
Au Palais Bourbon, à 16 heures, Clemenceau lit les conditions
d’armistice, salue l’Alsace et la Lorraine et rend hommage à la Nation.
Ce "jour de bonheur" ne peut faire oublier à l’ancien combattant, revenu
à la vie civile, l’expérience tragique et le message dont il est porteur. Il
importe en effet que le courage et les sacrifices des soldats durant ces
quatre années de guerre restent dans chaque mémoire. Aussi peut-on
dire que ce sont les anciens combattants qui vont imposer peu à peu le
11 novembre comme une fête nationale.

Commentaires sur la convention d’armistice > ici

Extraits de la convention sur Wikisource > ici

Défilé de la victoire en 1919