Contre la tempête du progrès pour une insurrection pacifique

Ça se passe aujourd'hui

Le 18 novembre 2018

La vie 22 juillet 2018

22 juillet

Dictons : « S’il pleut à la Sainte-Madeleine, on voit pourrir noix et chà¢taignes. » (Guyenne) ; « A la Sainte-Madeleine, la noix est pleine, la noisette bonne à manger, le raisin formé, le blé au grenier, la paille au pailler. » (Provence)

C’est la fête de : Marie-Madeleine, Cyrille, Corneille, …

Œuvre des poètes du calendrier républicain : L’ivraie

Sagesse : Il faut du courage pour être sage, le chemin est escarpé.

Du ciel à la terre :
Soleil 2018 Gap : 6h 11, 21h 12 ; nuageux puis éclaircies ; (Pluv. 597,5 mm) ; temp. : 12,4°/29° (H : 95 %) Phase lunaire, Gibbeuse croissante, croissante, descendante. Au jardin, jour fleur jusqu’à 15h 54. Repiquer en pépinière les bisannuelles et les vivaces. Diviser les iris. Planter les bulbes d’automne (colchique, crocus, sternbergia, cyclamen, safran...). Bouturer les arbustes à fleurs : laurier-rose, les rosiers, althéa, buddléia, azalées caduques, caryoptéris, céanothe, ciste, fuchsia, forsythia... Taillez les rosiers non remontants. Nettoyer les massifs et bordures. Repiquer les choux-fleurs planter les brocolis.

Soleil 2017 Gap : 6h 11, 21h 12 ; soleil, nuageux le soir ; (Pluv. 419,7 mm) ; temp. : 13,5°/31,3° (H : 96%) Phase lunaire, Dernier croissant, décroissante, descendante. Au jardin, jour fleur. Repiquer en pépinière les bisannuelles et les vivaces. Diviser les grosses touffes d’iris. Planter des bulbes d’automne (colchique, crocus, sternbergia, cyclamen, safran...). Bouturer certains arbustes à floraison d’été : laurier-rose (dans l’eau), lagerstroemia, fuchsias, buddléias, caryoptéris (en pot). Tailler les rosiers non remontants. Nettoyer massifs et bordures et couper les fleurs fanées. Repiquer les choux-fleurs en godets, en enterrant les tiges jusqu’aux premières feuilles. Planter des brocolis en régions douces.

Soleil 2016 Gap : 6h 11, 21h 12 ; orageux ; (Pluv. 350,6 mm + xx mm) ; temp. : 15°/28° (H : 90%) ; Phase lunaire, Gibbeuse décroissante, décroissante, ascendante. Au jardin jour fleur. Greffer, en écusson, les églantiers, pour reproduire vos rosiers préférés. Semer les fleurs bisannuelles en pépinière : pensées, pà¢querettes, giroflée ravenelle, oeillets, myosotis, violas, pavots... ; la phacélie sur les parcelles nues du potager. En climat frais, commencer à planter les fraisiers.

Soleil 2015 Gap : 6h 11, 21h 12 ; soleil, orageux l’après-midi (Pluv. 337,1 mm + 0,2 mm) ; temp. : 17,3°/33,8° (H : 90%) ; Phase lunaire, Premier quartier, croissante, descendante. Au jardin, jour racine. Eclaircir les semis de navets de début juillet. Déterrer les pommes de terre de conservation à la fourche bêche, si elles commencent à fleurir (notamment en régions douces). Récolter les carottes. Arracher l’ail, les oignons de couleur et les échalotes lorsque les feuilles ont jauni ; laissez-les sécher quelques jours sur place, au soleil (pour que l’ail reste blanc, couvrez les têtes), puis stockez-les dans un lieu sec, aéré, frais et lumineux (l’obscurité déclenche la germination). Refaites le buttage de vos capucines tubéreuses : ramenez bien la terre au pied, en faisant attention à ne pas blesser les tubercules.

Soleil 2014 Gap : 6h 11, 21h 12 ; nuageux (Pluv. 539,8 mm) ; temp. : 13,6°/24,9° (H : 83%) ; Phase lunaire : Dernier croissant, ascendante, décroissante. Au jardin, jour jour racine. Semer les carottes et les radis. Greffer les fruitiers.

Soleil 2013 Gap : 6h11, 21h 12 ; soleil orageux dans l’après-midi ; temp. : 13,3° ; Phase lunaire, Pleine lune, ascendante, décroissante. Au jardin, jour fruit, défavorable jusqu’à 11 h. Période perturbée jusqu’au 25.

Ce jour là  :
- 1209 : Sac de Béziers (croisade des Albigeois). La population de Béziers est massacrée après la prise de la ville par l’armée de croisés venus du nord.
C’est le premier des drames qui marquent la croisade contre les Albigeois, destinée à éradiquer l’hérésie cathare dans le Midi.

- 1804 : Victor Schoelcher est né à Paris.
Autodidacte, après de courtes études secondaires, il fréquente dès l’adolescence les milieux littéraires et artistiques parisiens. Après avoir effectué plusieurs missions de représentation commerciale pour l’entreprise familiale il est journaliste et critique artistique. Il s’engage au début des années 1830 dans le mouvement républicain, participant à la création de La Réforme puis est initié à la franc-maçonnerie.
Après de nombreux voyages aux Amériques et en Afrique c’est à la lutte contre l’esclavage et à la réforme du régime colonial qu’il consacre l’essentiel de ses activités.
Elu du peuple en Martinique (1848) et en Guadeloupe (1849-1850), où le schoelcherisme devint un mouvement politique, il est contraint à un exil de dix-neuf ans à Londres sous le Second Empire.
Il milite pour la construction du régime républicain en France, pour l’application du suffrage universel et pour l’abolition de la peine de mort, pour la reconnaissance des droits civiques des femmes et pour l’élaboration d’un droit des enfants.
Schoelcher meurt à Houilles (Yvelines) le 25 décembre 1893. Il entre au Panthéon le 20 mai 1949.