Contre la tempête du progrès pour une insurrection pacifique

Ça se passe aujourd'hui

Le 19 avril 2018

Histoire 10 mai 2009

8 mai 1945 ou la capitulation de l’allemagne nazie

La capitulation de l’Allemagne n’est pas la fin de la guerre. C’est seulement avec la capitulation du Japon le 2 septembre 1945 que la Seconde Guerre mondiale sera véritablement terminée.

Le 8 mai 1945 marque bien la fin des hostilités en Europe après six ans d’un terrible conflit.

C’est le 3 septembre 1939 que la Grande-Bretagne et la France déclarent la guerre à l’Allemagne. Les deux pays répondent à l’invasion de la Pologne par les troupes d’Hitler le 1er septembre 1939.

Une capitulation attendue depuis la fin 1942

C’est la bataille d’El-Alamein le 23 octobre 1942 qui renforce l’espoir des alliés. Depuis cette date les armées allemandes subissent défaite sur défaite et reculent sur tous les fronts. Le 25 avril 1945, les troupes soviétiques et anglo-américaines font leur jonction sur l’Elbe, à Torgau, au milieu de l’Allemagne.

Hitler se suicide le 30 avril 1945 dans son bunker de Berlin. Son successeur, l’amiral Dà¶nitz (ou Doenitz), n’aura qu’une solution : demander la cessation des combats aux puissances alliées, les Anglo-Saxons et les Soviétiques.

La capitulation est signée en deux temps :
- A Reims pour le commandement des forces alliés dans la nuit du 7 au 8 mai,
- A Berlin pour les soviétiques le lendemain.

Les combats peuvent cesser en Europe. La guerre continue en extrême orient où le Japon tient tête aux américains jusqu’au largage des bombes atomique sur Hiroshima le 6 aout 1945 et Nagasaki le 9 aout 1945. La capitulation du Japon le 2 septembre met fin au massacre de plus de 50 millions d’êtres humains.