Contre la tempête du progrès pour une insurrection pacifique

Ça se passe aujourd'hui

Le 11 octobre 2019

La vie 28 décembre 2018

Citoyens, consommateurs, vous avez le pouvoir.

Inflation, pouvoir d’achat, fiscalité, services publics, rien ne semble plus aller bien pour des citoyens habitués aux bienfaits de l’Etat providence. Organisés les consommateurs pourraient faire valoir leurs aspirations ; pas forcément pour un monde meilleur mais simplement plus juste.

Posons nous la question : si demain tous ensemble les consommateurs habitués à une grande surface décidaient de ne plus la fréquenter pendant une semaine ? Cette mesure serait par exemple justifiée par des hausses abusives de prix. Que se passerait il ? La grande surface serait obligée de détruire tous ses produits frais et de mettre au chômage technique son personnel. Soit elle choisit de fermer. Soit elle accepte de considérer ses clients.

Le pouvoir de proposer est aux citoyens

Prenons un autre exemple : les services de l’école publique ne donnent pas satisfaction (classes surchargées, difficultés à déplacer les enfants vers les aires de sports, équipements insuffisants, ...). Les parents regroupés en grand nombre pourraient occuper la mairie un samedi matin pour faire valoir auprès des élus leurs revendications. Une occupation pacifique, un rendez-vous, la formulation de doléances, c’est possible et démocratique. Seulement il ne faut pas y aller à 4 ou 5 mais à 300 personnes.

Equipements et services publics en panne

Le stationnement est devenu un vrai problème aux abords des écoles, en centre ville, etc. Circuler à vélo est dangereux. Il semble comme pour les pistes cyclables qu’aucune politique prévisionnelle ne soit en capacité d’anticiper la croissance de population et les équipements nécessaires à son développement.
Encore une fois les citoyens consommateurs pourraient tous ensemble solliciter les élus pour que les aménagement soient cohérents avec les besoins et pas seulement du "tape à l’œil". Les gilets jaunes ont montré que c’est simple de faire bouger les choses.

Ce n’est que fiction

Tout ce qui est mentionné ci-dessus n’est que fiction. Individuellement les consommateurs se plaignent de la hausse des prix, des salaires trop bas, des équipements insuffisants, ... Mais au moment de s’organiser pour voter, se rassembler pour manifester, s’associer pour exister autrement, le citoyen préfère finalement garder l’anonymat et rester tranquillement à la maison.

Dommage. La démocratie c’est le pouvoir du peuple à organiser la vie commune. Si les consommateurs étaient conscients de ce pouvoir leur vie serait bien meilleure pour tous.