Contre la tempête du progrès pour une insurrection pacifique

Ça se passe aujourd'hui

Le 15 décembre 2017

Léa ou L’écologie active 31 mai 2014

Les températures et les taux de CO² augmentent ... sûrement

L’Administration américaine pour les océans et l’atmosphère (NOAA) et l’Organisation météorologique mondiale (OMM) ont publié des résultats de mesures qui illustrent combien les compteurs climatiques s’installent dans le rouge.

La nouvelle, en ce mois de mai 2014, n’est pas faite pour rassurer.
Le climat change c’est évident, mais seuls les imbéciles de "bobo-écolos" que nous sommes semblent s’en soucier. Pour la majorité de nos concitoyens "la vie continue" et la nature, qui a toujours évoluée, s’adaptera.

Je fais partie de ceux qui sont affligés par l’impact de l’activité humaine sur la nature.
Qui peut prétendre sérieusement que les prélèvements dans les sols (l’eau, le pétrole, le gaz, les minerais, ...), dans les mers, n’ont pas d’impact ?
Qui peut affirmer que les rejets, ou l’enfouissement, dans la terre, les mers, de nos déchets, mêmes radioactifs, n’ont pas d’impact ?
La pollution atmosphérique de nos productions, de nos déplacements, ne serait pour rien dans les changements de température de l’air, de l’eau et dans la disparition de la couche d’ozone. Qui peut le croire ?

Le constat est là  : les glaces fondent partout sur la terre, l’eau monte dans les océans, l’air est de moins en moins respirable, ... Et les phénomènes climatiques extrêmes sont de plus en plus violents et répétés.

Ne faisons pas les autruches. Si l’humanité poursuit sur sa lancée elle s’autodétruira. Quelles conditions de vie voulons nous laisser à nos enfants et à nos petits-enfants ?

Il est temps de ralentir sérieusement nos consommations et nos gaspillages, il est urgent de ne plus croire aux promesses de croissance infini des PNB/PIB et indispensable de partager ce qu’il reste à consommer.

Si seul le culte de l’argent et de la finance a du sens pour l’humanité, c’est la fin annoncée de notre espèce. Jacques Solomiac